Mai 2000


Un front commun afin de réinvestir au moins 10 milliards pour combler le déficit social, maintenant !

Investir massivement dans les programmes sociaux, ou bien atteindre le déficit zéro, réduire la dette et baisser les impôts, tel est le choix de société de l’heure. D’un côté se trouve l’intérêt des classes populaires, soit la très grande majorité de la population, et de l’autre celui du capital, c’est-à-dire de la haute finance, des entreprises et des spéculateurs.

Pour lire le texte : Un front commun afin de réinvestir au moins 10 milliards