****************************


 Cible Solidaire de moins deux tiers de GES en 2030 comparé à 1990
Cible scientifique pour le Canada, plus facile pour le Québec
conducteur_intelligent

Plusieurs « experts » objectent que la cible Solidaire est trop élevé pour le Québec lequel ne peut avoir recours à l’élimination « facile » du charbon et de l’extraction du pétrole. La cible anti-GES pour laquelle a voté le congrès Solidaire de mai 2016, soit une réduction des deux tiers en 2030 par rapport à 1990 provient de Climate Action Tracker (CAT) qui a calculé des cibles pour les États seulement. CAT est un consortium de recherche germano-néerlandais dont les évaluations des plans nationaux inadéquats liés à l’Accord de Paris sur le climat font autorité et sont souvent citées. Plusieurs dizaines de ses analystes sont des scientifiques faisant partie du GIEC.

Pour lire le texte complet :
Cible scientifique pour le Canada, plus facile pour le Québec


****************************


Le congrès Solidaire et ses suites après la demi-rupture avec le PQ
L’urgence d’une plate-forme pour reprendre l’initiative


Québec solidaire -- oui paix
Contre l’appel insistant du député Khadir, contre l’avis plus discret du nouveau porte-parole vedette qui venait d’être élu, malgré le silence de la porte-parole plus branchée sur la base du parti, et qui finalement vota pour le rejet du pacte électoral avec le Parti québécois (PQ), un bon deux tiers du congrès choisit l’option du débarrassons-nous-des-néolibéraux au lieu de celle débarrassons-nous-des-Libéraux pimentée à l’identitarisme propre au PQ. Le congrès bondé se sortait du piège tendu par le PQ tout en lui arrachant, à terme si le processus de « fusion » se passe bien, le petit parti Option nationale (ON). Cerise sur le gâteau, après dix ans de travaux, Québec solidaire (QS) parachevait son programme en y ajoutant les chapitres sur la justice, l’aménagement du territoire, l’agriculture et, last but not least, l’altermondialisme.


Pour lire le texte complet :
Le congrès Solidaire et ses suites après la demi-rupture avec le PQ

****************************


Couillard en Israël avec le gratin de Québec Inc.
La grève de la faim des prisonniers palestiniens ignorée

Drapeaux palestinien et québécois

Pour atténuer le caractère commercial du voyage, trois universités québécoises, surtout McGill et Concordia mais aussi Montréal-HEC, ont elles aussi établi des ententes avec des consœurs israéliennes. Cerise sur le gâteau, le Premier ministre, en rencontrant le président de l’Autorité nationale palestinienne et le Premier ministre israélien, a fait semblant de vouloir jouer un ridicule rôle de conciliateur en ce qui concerne les rapports entre Israël et les territoires occupées comme si la Palestine dans son entièreté n’était pas autre chose qu’une colonie sioniste de peuplement dont la majorité arabe est soit réfugiée, soit prisonnière dans des enclaves murées, soit citoyenne de seconde zone. La visite de l’école-Potemkine arabo-juive a marqué le comble de cette hypocrisie.


Pour lire le texte complet :

Couillard en Israël avec le gratin de Québec Inc.


****************************


Québec Solidaire : fausse rupture avec le PQ, fausse fin de congrès ?
Une femme pleure, un homme s’émeut, l’électoralisme resurgit

Drapeau patriote et La Baie

C’était trop beau pour être vrai. Suite à un débat passionné à propos d’un pacte électoral avec le le Parti québécois (PQ), les grands médias avaient mis à la une et commenté son rejet par Québec solidaire (QS). Contre l’appel carabiné du député Khadir, contre l’avis plus discret du nouveau porte-parole vedette qui venait d’être élu, malgré le silence de la porte-parole plus branchée sur la base du parti, et qui finalement vota pour le rejet, un bon deux tiers du congrès choisit l’option du débarrassons-nous-des-néolibéraux au lieu de celle débarrassons-nous-des-Libéraux, d’autant plus qu’elle était pimentée à l’identitarisme islamophobe. Le congrès bondé se sortait du piège tendu par le PQ tout en lui arrachant, à terme, le petit parti Option nationale.


Pour lire le texte complet :
Québec Solidaire -- fausse rupture avec le PQ, fausse fin de congrès

****************************


Dernières péripéties du débat pré-congrès Solidaire
S’enliser dans l’électoralisme ou se centrer sur la plate-forme

Défilé Québec solidaire

L’option ‘B’ de l’entente/alliance avec le PQ paraît sur la défensive. Le facebook pour l’option ‘A’ de la rupture indique des votes forts pour cette option dans les circonscriptions clefs de Montréal. On ne sait trop si c’est par électoralisme — le PQ y étant l’ennemi à battre — ou par rejet néolibéral-pétrolier-identitaire. Le candidat porte-parole le plus identifié à l’option ‘B’ vient de se retirer au bénéfice du candidat-vedette. Mais qu’en est-il dans les comtés beaucoup plus nombreux, surtout hors Montréal et centre-ville, où Québec solidaire est faible et où un vote QS pour le PQ pourrait aider à battre soit les Libéraux, soit la CAQ ? La solitude et l’éloignement, tout comme l’influence des vedettes du parti portées sur l’option ‘B’, pourraient être bien mauvaises conseillères.


Pour lire le texte complet :
Dernières péripéties du débat pré-congrès Solidaire