écofiscalité

Congrès 2019 de Québec solidaire
Tassement à droite sous un masque de radicalité indépendantiste

Planète en grève bis


Le congrès Solidaire de novembre 2019 recelait un certain nombre de décisions non banales à prendre telles le recours à l'écofiscalité comme moyen central de financement du Plan de transition du parti, la stratégie indépendantiste sous couvert de quelle politique transitoire jusqu'au référendum constitutionnel d'un Québec indépendant qui doit avoir lieu à l'intérieur du premier mandat, le pays sans ou avec armée sans compter les modifications statutaires concernant l'aile parlementaire, sujet devenu viral avec l'affaire de l'investiture pour l'élection partielle de la circonscription de Jean-Talon à Québec, et la question de la Commission nationale autochtone surgissant comme un cheveu sur la soupe.


Pour lire le
texte complet :

Congrès 2019 de Québec solidaire

****************************


Péages sur les ponts au nom de l'« écofiscalité »
Écologie des riches et des entreprises contre le peuple


Enfants écologie


La Commission de l'écofiscalité du Canada propose un péage sur les ponts des quatre plus grandes villes canadiennes. Cette commission « est un organisme indépendant [sic] financé par le secteur privé et appuyé par un comité consultatif qui réunit notamment le fondateur du Parti réformiste, Preston Manning, l'ancien premier ministre libéral du Canada Paul Martin, l'ancien premier ministre libéral du Québec Jean Charest et le président et directeur général de Suncor Énergie, Steve Williams. » C'est tout dire sur son caractère de classe... et Libéral. Bon timing comme message au petit dernier, nouveau Premier ministre du Canada.


Pour lire le texte complet :
Écologie des riches et des entreprises contre le peuple