****************************

Le débat Québec solidaire sur la stratégie pour l’indépendance
Pour « sortir du pétrole »... et du faux débat constitutionnel

Père et enfant avec drapeau patriote 29-04-2006 12-35-49
Québec solidaire invite ses membres à « une journée de réflexion sur la souveraineté » en préparation de son prochain congrès. Y seront en débat « les questions reliées à l’établissement d’une constitution québécoise et son contenu, l’impact par rapport à la constitution canadienne ainsi que les aspects juridiques » puis « les questions reliées à la formation de l’Assemblée constituante, son mandat, son fonctionnement et le rôle de Québec solidaire. » Ne cherchez pas le mot ‘indépendance’ dans tout le texte de l’invitation, il n’y est pas. Quant au débat sur la stratégie vers la dite souveraineté — le peuple en berne peut choisir souverainement la soumission au fédéralisme — il est emprisonné dans la diptyque constitution/constituante.


Pour lire le texte complet :
Le débat Québec solidaire sur la stratégie pour l'indépendance

****************************


Modeste manifestation de l'ASSÉ

Dette, pas une raison de se faire mal 05-11-2015 15-29-31


Photos à :
https://picasaweb.google.com/116366727671854200972/ManifestationAntiAusteriteASSE#




Environ 1 500 étudiantes et une poignée de professeures ont pris part à la manifestation de l'ASSÉ sur la base d'une grève d'une journée :


Environ 50 000 étudiants sont en grève aujourd'hui pour dénoncer les mesures d'austérité du gouvernement Couillard. Ils joignent ainsi leurs voix à celles des employés du secteur public, des groupes communautaires et des parents d'élèves, qui multiplient les actions du genre depuis le début de l'automne.

Pour lire le
texte complet :
Modeste manifestation de l'ASSÉ

****************************


Des milliers de manifestantes des groupes populaires contre l'austérité


Clef solidarité


Photos à https://plus.google.com/photos/116366727671854200972/albums/6213048331127773281

Plus de 1300 groupes populaires, soit de services soit de revendications des droits, étaient en grève les 2 et 3 novembre pour réclamer des hausses leur permettant de survivre alors que l'austérité à la fois gèle leurs budgets tout en multipliant les besoins d'urgence auxquels il doivent répondre

Pour lire le
texte complet :
Des milliers de manifestantes des groupes populaires contre l'austérité

****************************


En pleine effervescence syndicale contre l'austérité
À la veille de l'échec de la Conférence sur le climat
Après des élections révélant un peuple québécois restant à gauche
Qu'attend Québec solidaire pour appeler à la grève sociale ?

Grève sociale printemps 2015


L'automne passe du chaud au froid et vice-versa. Le vote du Front commun pour la légale grève tournante de trois jours en octobre et novembre et celle nationale de trois jours au début décembre a été fort et généralisé. La préparation de la Conférence climatique de Paris s'enlise dans un projet d'accord loin du compte et multipliant les désaccords. L'élection majoritaire des Libéraux provoque soulagements et flottements d'espérance sceptique, mais avec un NPD restant bien implanté dans le Québec francophone, ce qui requiert de pousser à la roue. Les yeux braqués sur le débat parlementaire québécois, la direction de Québec solidaire se conforte dans un mélange d'abstention, de silence et d'attentisme. Si la lutte sociale contre l'austérité et celle contre les gaz à effet de serre (GES) ne l'émeuvent pas malgré la prochaine atteinte de leur paroxysme, la perspective d'accord électoral avec le PQ de PKP continue de la titiller malgré les avertissements des congrès.


Pour lire le texte complet :

Qu'attend Québec solidaire pour appeler à la grève sociale 

****************************


Front commun, austérité et pétrole
Trois manifs, trois solitudes qui ont soif d'une grève sociale

École à bout de bras


Jeudi le 1er octobre, pour la quatrième fois depuis le printemps, 35 000 parents, enfants et institutrices de partout au Québec ont fait la chaîne pour « protéger leur école ». Samedi, le 3 octobre, environ 30 000 syndiquées du Front commun et quelques alliés ont manifesté en soutien à leurs revendications dans le cadre de la Convention collective du secteur public. Tant les rangs des syndicats hors Front commun que ceux des associations étudiantes, qui ont astucieusement déployé une bannière géante vue du haut des airs réclamant une grève générale, et ceux des groupes populaires étaient très clairsemés.

Finalement, dimanche le 4 octobre, quelques centaines de personnes, 300 selon Radio-Canada, dont beaucoup de personnes autochtones sont venues manifester à Montréal pour réclamer une enquête publique à propos des 1200 femmes autochtones et inuit disparues ou tuées depuis 30 ans, soit l'équivalent, de dire la représentante de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), de 8 000 Québécoises ou de 30 000 femmes canadiennes. Mais il n'y avait pas beaucoup d'accointances entre les bases sociales de ces trois rassemblements, les uns n'étant pas généralement présents aux manifestations des autres, toutes proportions gardées.



Pour lire le texte complet :
Trois manifs, trois solitudes qui ont soif d'une grève sociale

****************************

Manifestation des femmes contre l'austérité

Grève générale et Libéraux 08-mars-2015 14-17-08


Photos à https://plus.google.com/photos/116366727671854200972/albums/6123974243750579313

Si les femmes de Toronto ont été quelques milliers à manifester unitairement ce 7 mars, celles de Montréal l'ont fait en ordre dispersé. La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) a fait bande à part le 7 mars avec moins d'une centaine de personnes. Le huit mars en avant-midi, près de 200 manifestantes, à l'initiative de la Marche des femmes en collaboration avec Greenpeace, se sont regroupées face à la raffinerie de Suncor de Montréal-est pour démontrer leur refus que cette compagnie se mette bientôt à raffiner du pétrole bitumineux apporté par le gazoduc d'Enbridge qui sera transformé en oléoduc après son inversion en juin prochain. Heureuse initiative certes qui fait un lien inattendu, très remarqué par les médias, mais qui fait aussi bande à part. Finalement, plusieurs centaines de personnes, probablement un millier, à l'invitation entre autres de la Fédération des femmes du Québec (FFQ) et de Québec solidaire, ont participé à la manifestation annuelle des Femmes de diverses origines dont la thématique principale était la dénonciation de l'austérité conservatrice-libérale. D'autres manifestations semblables ont eu lieu ailleurs au Québec.


Pour lire le texte complet :
Manifestation des femmes contre l'austérité