****************************

L'« intégrité territoriale » contre les nations autochtones et inuit
Bourde de PKP et silence Solidaire qui en disent long


Femmes autochtones au tambour 04-10-2015 16-54-35
C'est bien connu, pour les nationalistes en général et pour le Parti québécois en particulier, la sacro-sainte intégrité territoriale est inviolable. Sur ce principe nationaliste, l'inculture de PKP est sidérante. C'est pourquoi la reconnaissance du droit à l'autodétermination par les nationalistes se fige toujours aux frontières définies selon l'histoire fantasmée par le mythe de la nation idéalisée. Le PQ décroche de plus en plus de la réalité depuis qu'en désespoir de cause il s'est donné une direction carrément à droite qui prétend tenir, comme opposition, un discours de gauche... parfois hésitant.

Pour les internationalistes, les frontières nationales sont à défendre contre l'impérialisme oppresseur, y compris sa cinquième colonne anglo-municipale, mais sont à remettre en question vis-à-vis son propre impérialisme anti-autochtone et inuit. En découle que le droit à l'autodétermination des nations autochtones et inuit, avéré en 1985 par le gouvernement du Québec, devrait reposer sur la possibilité de l'indépendance pour un territoire reconnu tout comme le Québec veut la même reconnaissance de la part du Canada. C'est à propos de ce principe internationaliste que tergiverse Québec solidaire.



Pour lire le
texte complet :

PKP et autochtone