****************************

Lutte climatique
Les objectifs dilués du GIEC sont encore plus dilués par les grands de ce monde pendant que la réalité empire et que les grandes ONG écologistes s'adaptent vaille que vaille

Bitumineux

L'année 2014 sera vraisemblablement la plus chaude depuis 1880.
i Le taux de croissance mondial des émanations de dioxyde de carbone (CO2), ne cesse de s'accroître de décennie en décennie depuis au moins 1960ii. La totalité des émissions de gaz à effet de serre (GES) ont augmenté de 2.2% par an entre 2000 et 2010 davantage que sur la période 1970-2000 au cours de laquelle ces émissions ont augmenté en moyenne de 1.3% par an. Entre 1901 et 2010, la hausse moyenne du niveau des mers était de 1.7 mm/an. Mais le phénomène s’accélère, puisque la hausse était de 3.2 mm/an entre 1993 et 2010.


Pour lire le texte complet :
GIEC, conférences climatiques et ONG

****************************

Quel « plan vert » de Québec solidaire ?
Celui actuel du capitalisme vert ou
celui possible du plein emploi écologique ?

Turcot autrement
 
Québec solidaire initiera cet automne une campagne basée sur son plan vert pour répondre aux « gens qui nous trouvent sympathiques au plan de la justice sociale [mais] se demandent si nous sommes capables de travailler à développer le Québec au plan de l’économie et de créer des emplois. » (Françoise David).  On ne peut qu’applaudir à ce mariage de l’écologie et de l’économie.  Le recul de la lutte contre les émanations des gaz à effet de serre (GES) est en proportion de l’aggravation plus qu’anticipée des effets pervers du réchauffement climatique.  Alors que la crise économique menace et que les prix des aliments de base ont plus que doublé en dix ans.  Le plan vert de Québec solidaire se hisse-t-il à la hauteur du péril ?  Ou s’adapte-t-il aux impératifs du capitalisme vert qui fait miroiter le rêve de l’auto (hydro)-électrique ?  Aux membres du parti d’en décider… ou peut-être pas.   
 
 
































TABLE DES MATIÈRES

Le nouveau rapport du GIEC sera-t-il une déception malgré la montée des périls ?

page 2
Rien ne va plus dans la lutte mondiale contre les GESpage 4
Les reculades de la direction de Québec solidaire sur les moyens à prendrepage 5
Le plan vert est à la plate-forme ce que la souris est à la montagnepage 6
Un plan financé par le capital financier qui, lui, veut le capitalisme vertpage 7
La foi dans le système qui rend aveugle à la crise économiquepage 8
Une tornade à la Oklahoma pointe à l’horizonpage 9
La croissance, quelle croissance ?  Celle du capitalisme vert ?page 10
Le mirage de l’automobile (hydro)-électriquepage 11
L’envers de la médaille de l’automobile hydroélectriquepage 12
Un plan vert pour le plein emploi écologiquepage 13
La production alimentaire mondiale : pillage impérialiste et arme stratégiquepage 15
L’agro-agriculture québécoise étouffée par la dette et les trois chaînes alimentairespage 16
Une souveraineté alimentaire libérée de l’agro-industriepage 17
Vivement la grève sociale pour exproprier les banquespage 18
De la démocratie s.v.p…. pour aller à gauchepage 20

Pour lire le
texte complet :
Quel plan vert