****************************


Le soutien timide du peuple québécois au peuple catalan
Souverainisme nationaliste 1, Indépendantisme internationaliste 0


QS et catalogne
À l’appel d’une composante des organismes unis pour le oui (OUI), rassemblement des souverainistes nationalistes étroitement lié au PQ et au Bloc, environ deux cent personnes se sont mobilisées devant le consulat espagnol de Montréal le 23 septembre. Les quatre partis se réclamant du souverainisme y étaient représentés par leurs gros canons. Si le chef d’Option nationale a davantage insisté sur l’enjeu de l’indépendance, les trois autres chefs ou porte-parole ont plutôt souligné l’atteinte flagrante à la démocratie devant laquelle s’esquivent les gouvernements Libéraux canadien et québécois. N’en est pas moins décevante la mince participation étant donné l’autoritarisme du gouvernement espagnol, rappelant l’ère Franco, contre le droit à l’autodétermination lequel devrait être cher au peuple québécois.
Voir une vingtaine de photos de mon album : https://tinyurl.com/y7pvsxxk

Pour lire le texte complet :

Le soutien timide du peuple québécois au peuple catalan

****************************


Négation et répression du droit à l’indépendance de la Catalogne
À Québec solidaire d’appeler à une manifestation de soutien

16103171-la-catalogne-annonce-son-referendum-sur-l-independance-pour-octobre

Il est devenu clair que la classe dirigeante espagnole, imbue de son autoritaire espagnolisme sentant à plein nez le franquisme, est prête à tous les moyens pour empêcher l’exercice catalan du droit à l’autodétermination ce premier octobre. Après les saisies policières, il ne faudrait pas se surprendre qu’il y ait arrestations puis, s’il le faut, intervention militaire. Le peuple québécois se remémorant Octobre 1970 saura apprécier. Dieu et Trudeau savent ce qu’un troisième référendum à la sauce de la loi de la clarté de 2000 nous réserverait. Il est aussi évident que le peuple catalan demeure fin seul. L’Union européenne est aussi sympathique à la Catalogne qu’elle le fut à la Grèce ! Idem pour le peuple kurde de l’Irak dont ni le gouvernement irakien ni ses alliés étasunien et membres de l’Otan, pas plus que le gouvernement iranien et l’ONU, sans compter la menace militaire turque, n’acceptent le référendum sur l’indépendance devant avoir lieu ce 25 septembre.

Pour lire le texte complet :
Négation et répression du droit à l'indépendance de la Catalogne