plan de transition


Une réponse urgente au projet de loi 61, relance pour l'industrie de la corruption
Reconstruire le Plan de transition Solidaire à la mode anticapitaliste


Québec - Oui climat Non bitumineux


Le gouvernement de la CAQ présente jusqu'ici un des pires bilans mondiaux de la gestion de la pandémie. Il a tout de même réussi à conserver un fort soutien populaire par sa nationaliste démagogie populiste sur fond de démission des syndicats qui commencent à peine à riposter et d’accommodement Solidaire à sa gestion catastrophique que le parti commence sur le tard et avec hésitation à remettre en question. La CAQ, profitant d'une baisse des ravages de la covid-19 en attendant la probable deuxième vague, contre-attaque avec son mammouth projet de loi 61 au profit de «l'industrie de la corruption» devenu de facto le lamentable nouveau Québec Inc. après les déboires des fleurons de jadis. Il leur déroule le tapis rouge en accélérant les projets connus d'infrastructure tout en supprimant contraintes environnementales, sociales et surtout démocratiques résultant de décennies de luttes sociales au point de vouloir s'octroyer le droit « de changer des lois par décret » et « l'immunité de poursuite ». Il fait de ces (ex-)corrompus les champions de la relance aux dépens des «services essentiels» ré-noyés dans le train-train de la ré-ouverture et promis à une nouvelle austérité anti-dette.


Pour lire le
texte complet :

Reconstruire le Plan de transition Solidaire à la mode anticapitaliste


Un Plan de transition de « prendre soin » des gens et de la terre-mère
Un plan de relance à incruster immédiatement dans la lutte pandémique

covid-19 HM distribution nourriture


Le journal La Presse du 10 mai titrait « Le Québec en septième place au monde pour les morts quotidiens »... en chiffres absolus parmi les autres pays et non pas par habitant. La donnée cumulative par habitant est encore moins rassurante. Le 16 mai, le Québec cumulait 41 décès covid-19 par cent mille habitants selon La Presse. Selon The Economist, seulement cinq pays faisaient pire : Belgique (78), Espagne (59), Italie (52), Grande-Bretagne (51), France (42). À noter la Suède (36) qui a opté pour une stratégie d'immunité de masse alors que les autres pays scandinaves sont tous à moins de dix tout comme l'Allemagne. Les ÉU sont à 28 et le Canada sans le Québec à 8. Si on examine la pente non logarithmique de ces courbes (Our World in data), seules celles de la Suède, de la Grande-Bretagne, des ÉU et du Québec (déduite à partir de celle du Canada avec le Québec) sont ascendantes. Pour Montréal-Laval, c'est 110 par 100 000 habitants soit plus de 0,1%.


Pour lire le
texte complet :

Un plan de relance à incruster immédiatement dans la lutte pandémique


L'appui critique Solidaire à la gestion pro-entreprise de la pandémie par la CAQ
L'envers de la médaille : la dictature «temporaire» de l'aile parlementaire

Zoocide est écocide


De conclure une militante Solidaire qui a participé à la première « école buissonnière » avec les deux député-e-s de Québec du parti portant sur la gestion des résidences de personnes âgées : « 
Je pense que le mot d'ordre est de ne pas trop faire du bruit. Quand la situation va aussi mal, notre devoir est de parler. » C'est là un condensé lucide de la politique d'union sacrée du parti vis-à-vis la CAQ, politique qui persiste malgré sa gestion catastrophique qui en fait de loin la pire province canadienne ce qui ne l'empêche pas d'être la championne parmi les provinces de la ré-ouverture « économique » dont le fer de lance est celle scolaire (voir Le débat sur la ré-ouverture scolaire sur fond de ré-ouverture économique – L'« économie » est clairement gagnante mais le peuple travailleur l'est-il ?, Presse-toi-à-gauche, 28/04/20).


Pour lire le
texte complet :

L'envers de la médaille  la dictature «temporaire» de l'aile parlementaire



Un réalignement d'Ultimatum 2020 sur les négociations du secteur public et le logement social s'ajoutant au transport en commun et à la restauration écologique


Ultimatum 2020 -- banderole

1. Les négociations du secteur public sont la grande affaire du mandat de la CAQ comme parti patronal car cet affrontement pourrait déterminer le rapport de forces fondamental entre la classe d'affaires et le peuple-travailleur

2. Après l'affaiblissement syndical des négos 2010 et 2015 consacrant l'austérité, la CAQ veut infliger une défaite stratégique au mouvement syndical pour dérouler le tapis rouge à la privatisation soutenue par le budget public

3. Cette défaite équivaudrait à celles que Reagan et Thatcher ont infligé aux mouvements syndicaux étasunien et britannique au début des années 1980 afin de mettre en place dans la durée l'ère néolibérale


Pour lire le
texte complet :

Un réalignement d'Ultimatum 2020 sur les négociations du secteur public



Soulèvements populaires en Algérie et au Soudan et endurance palestinienne
Espoir pour renverser une gouvernance « climatocide » et antidote d'un monde virant à droite


Femme palestniennes avec drapeau

Les soulèvements populaires par millions, semaine après semaine depuis des mois, en Algérie et au Soudan retiennent peu l'attention au Québec bien que leur ampleur et leur durée obligent les grands médias à en rendre compte. Le Devoir a même fini par envoyer un journaliste en Algérie. Ces soulèvements anti-armée et pro-démocratie surgissent comme les baumes rafraîchissants d'un monde sombrant dans la douleur de la montée des droites extrêmes exhibant racisme, sexisme et xénophobie, d'attentats terroristes chez nous aux hécatombes guerrières au Moyen-Orient et en Afrique en passant par des massacres souvent génocidaires en maints pays d'Asie du Sud et du Sud-est quand ce ne sont pas des assassinats en série en Amérique latine.


Pour lire le texte complet :

Soulèvements populaires prolongés en Algérie et au Soudan


Non pas 50 000 ou 150 000 (?) mais un maigre 5 000
Pourquoi l'échec de la manifestation du Jour de la terre ?

Planète en grève


La grande manifestation du Jour de la terre du 27 avril à Montréal (album de photos
ici) s'est avérée un flop monumental avec 5 000 personnes et non 50 000 ou peut-être 150 000 comme celles citoyennes de novembre 2018 et mars 2019. Cette différence béante ne peut s'expliquer par la seule météo. Pourtant l'ensemble du mouvement syndical tout comme les 450 groupes communautaires organisés en front commun étaient sensés y avoir convié leurs membres. L'effet du coup d’envoi émotif de novembre suite à l'été caniculaire et le caractère international de celle de mars n'y étaient certes pas mais l'actualité braquée sur les inondations aurait dû compenser. La volonté de mobilisation des organisations sociales n'y était pas.


Pour lire le texte complet :

Pourquoi l'échec de la manifestation du Jour de la terre 


Saison des budgets, hijab, luttes du taxi et d'ABI, campagne climat Solidaire
Les gouvernements Libéral et de la CAQ, des gouvernements centristes !!!


Couleur de ceux qu'on persécute


Éditoriaux et chroniques n'en ont que pour le « centrisme » des budgets fédéral et québécois. Évidemment on est toujours au centre ou à gauche par rapport à plus à droite que soi. En ce qui concerne les Conservateurs fédéraux, ils ont beau gueuler contre le petit déficit des Libéraux, il n'est pas si certain qu'en cette année pré-électorale ils auraient osé le supprimer étant donné leur défaite cuisante aux dernières élections suite à cette rigide politique néolibérale... imitée, croyez-le ou non, par le NPD qui en a chèrement payé le prix, laissant les seuls Libéraux à « gauche », et qui n'arrive toujours pas à s'en départager car lesté par un gouvernement NPD albertain résolument pro-pétrole et un gouvernement NPD britanico-colombien anti-oléoduc mais pro-gazoduc. Quant à la CAQ, on ne peut que la comparer à un parti fantôme à sa droite. Mais est-ce vraiment le cas que ces budgets soient si généreux ? Et reste à examine l'ensemble de l’œuvre car les budgets voguent sur une mer où souffle une bise carrément à droite. Au Québec, l'unilatérale campagne climat de Québec solidaire, lestée d'un Plan de transition capitaliste vert et d'un embrigadement verticaliste de la jeunesse, risque de lui faire rater le crucial rendez-vous avec le Front commun. Heureusement, grâce à sa militance allant à contre-courant, le parti a évité un vote de compromission avec le racisme, sauvant l'intégrité du programme.

Pour lire le texte complet :

Les gouvernements Libéral et de la CAQ, des gouvernements centristes !!!