grève sociale

****************************

À la veille du Conseil national de Québec solidaire
Pour les cibles du GIEC, pas d'écotaxes, pour la grève sociale


Belgique - grève

La proposition du climatologue anglais Kevin Anderson — cible de réduction de 80% des GES (par rapport à 1990) d'ici 2030 pour l'UE, et de 100% quelques années plus tard, afin d'être conforme au GIEC — correspond tout à fait à ce que dit l'IRIS au sujet du budget carbone du Québec soit qu'au rythme actuel d'émanation des GES, ce budget sera totalement dépensé d'ici 2037. D'où la nécessité minimum de maintenir tel quel les cibles chiffrées du programme Solidaire (40% en 2020, 95% en 2050) qui sont devenues en-dessous de ce qui est nécessaire car elles reflètent les objectifs du rapport de 2007 alors que la réalité depuis a été pire que le scénario le plus pessimiste du GIEC en 2007.


Pour lire le
texte complet :
Pour les cibles du GIEC, pas d'écotaxes, pour la grève sociale

****************************


Débat à Québec solidaire : Assemblée constituante indépendantiste ?
Impossible qu'elle soit démocratique sans grève sociale

Québec rouge

Appuyée par la circonscription de Gouin, celle de la porte-parole députée, la circonscription d'Hochelaga-Maisonneuve propose que l'Assemblée constituante ait « pour mandat d’élaborer une ou des propositions sur le statut politique du Québec, sur un projet de constitution d’un Québec indépendant... » Pour Québec solidaire, l'Assemblée constituante est plus qu'une revendication démocratique même majeure. Elle est l'axe stratégique à mettre en branle dès l'avènement d'un gouvernement Solidaire, avec ou sans alliés partidaires, afin d'unir l'ensemble de la nation derrière une constitution, à être ratifiée par référendum, pour réaliser son programme. Le hic est que cette stratégie, pour être démocratique, ne peut présumer que la future constitution québécoise sera nécessairement indépendantiste sauf à dire que le parti y défendra l'option indépendantiste.


Pour lire le
texte complet :

Débat prioritaire pour une Assemblée constituante indépendantiste

****************************



Le congrès dit féministe de Québec solidaire
Un parti calinours aux antipodes de la « grève sociale »

8 mars 2010 07-mars-2010 15-07-12

Un rendez-vous raté débutant avec Syriza, une rencontre avec l'indépendantisme écossais évitant la question des alliances, une élection interne l'escamotant après avoir suscité de faux espoirs. Ce faux départ ouvrit la mauvaise porte à un débat sur le féminisme pétri de généralités consensuelles à tonalité académique et prêt au grand écart pour éviter les questions qui fâchent et sans mot dire à propos de la lutte contre l'austérité et contre les hydrocarbures, sauf dans les discours et déclarations à la presse, alors que c'est là le lieu focal d'une attaque frontale contre les droits des femmes.


Pour lire le texte complet :
Un parti calinours aux antipodes de la grève sociale