impérialisme

****************************


La guerre en Syrie et le campisme
Choisir son camp, celui du peuple combattant toujours debout

lendemain-de-debat-des-chefs-en-syrie

Le 15 janvier dernier, j’ai envoyé la référence à deux articles analysant la complexité des enjeux syrien et irakien. Évidemment ces analyses concrètes de la situation concrète se dissociaient tout à fait de l’idéologique « campiste » de la situation syrienne qui ne voit dans la complexité que le simplisme binaire de l’affrontement entre deux camps. Soit « l’anti-impérialiste » régime Assad et ses alliés versus le djihadisme soutenu par l’impérialisme réduit de facto à l’impérialisme étasunien, ses alliés de l’OTAN et ses sous-fifres du monde arabo-musulman. Soit les campistes pacifistes qui rejettent les deux camps dos à dos. Les uns et les autres en arrivent au même point aveugle : l’inexistence ou la disparition du « camp » démocratique-révolutionnaire issu du soulèvement du « printemps arabe » de 2011.


Pour lire le texte complet :
Syrie et campisme

****************************


Les attentats de Paris
La barbarie fondamentaliste contre la barbarie impérialiste


La justice prévient le terrorisme 15-03-2008 13-27-32


L'émotion est grande en réaction aux attentats de Paris. De telles occasions révèlent la compassion et la solidarité enracinées dans les codes génétique et culturel de l'homo sapiens.

Mais pourquoi se manifestent-elles si peu face aux millions de morts de la région des grands lacs africains et avant eux de la péninsule indochinoise, des centaines de milliers de morts syriens, irakiens, afghans, tchétchènes et aux milliers de morts palestiniens, kurdes, libanais, yéménites, égyptiens, algériens et nigérians. Ne sont-il pas des victimes des bombes, drones et balles étasuniens, français, anglais, canadiens et russes, de ceux de leurs très proches alliés israélien, saoudite, égyptien, syrien et turc et,
last but not least, de leurs Frankenstein taliban, d'Al-Qaïda et de l'État islamique aujourd'hui retournés contre eux.


Pour lire le
texte complet :
La barbarie fondamentaliste contre la barbarie impérialiste