Dominic Champagne

Une grande mobilisation pour la justice climatique... mais sans plan alternatif
Québec solidaire, pour le capitalisme vert, se substitue au mouvement


Temps chaud

La grande mobilisation "en faveur de mesures plus musclées pour contrer les changements climatiques aura lieu, le samedi 27 avril [à Montréal], et les grandes organisations syndicales invitent leurs membres à être de la partie"  Avec ses trois points de départ et l'appui de centaines d'organisations écologiques et populaires, elle promet d'être imposante. Elle clôturera la Semaine de la terre laquelle a débuté par le grand encerclement de l'Assemblée nationale à Québec par 5 000 personnes ce lundi le 22, ce qui sera suivi d'un tas d'activités durant la semaine. Le mouvement La Planète s'invite... qui chapeaute toute cette mobilisation répond à l'appel de cette jeune suédoise, que les grands de ce monde tentent de coopter jusqu'ici sans succès. Elle nous invite à paniquer, et non à se nourrir de faux espoirs, pour que les émanations de GES diminuent de moitié d'ici 2030... cible qui cependant admet une hausse des températures bien au-delà de 1.5°C après 2050 en espérant que l'humanité sous gouverne capitaliste se rattrapera à coups de puits naturels et artificiels de gaz carbonique et d'énergie nucléaire malgré le grand risque du dépassement d'irréversibles points de bascule.


Pour lire le texte complet :

Québec solidaire, pour le capitalisme vert, se substitue au mouvement