Lutte commune

****************************

Le débat Québec solidaire sur la stratégie pour l’indépendance
Pour « sortir du pétrole »... et du faux débat constitutionnel

Père et enfant avec drapeau patriote 29-04-2006 12-35-49
Québec solidaire invite ses membres à « une journée de réflexion sur la souveraineté » en préparation de son prochain congrès. Y seront en débat « les questions reliées à l’établissement d’une constitution québécoise et son contenu, l’impact par rapport à la constitution canadienne ainsi que les aspects juridiques » puis « les questions reliées à la formation de l’Assemblée constituante, son mandat, son fonctionnement et le rôle de Québec solidaire. » Ne cherchez pas le mot ‘indépendance’ dans tout le texte de l’invitation, il n’y est pas. Quant au débat sur la stratégie vers la dite souveraineté — le peuple en berne peut choisir souverainement la soumission au fédéralisme — il est emprisonné dans la diptyque constitution/constituante.


Pour lire le texte complet :
Le débat Québec solidaire sur la stratégie pour l'indépendance

****************************


En cette veille de budget, où va le Québec?
Pour le tout marché, même illégal, santé et éducation incluses

En grève
Le gouvernement québécois déposera son budget le 17 mars, celui fédéral le 22 mars. Le second sera celui du retour en grande au déficit, pour requinquer l’économie surtout celle des provinces productrices de pétrole, après avoir atteint de justesse l’équilibre l’an dernier. Le premier ira dans le sens contraire atteignant ce mythique équilibre moins à cause d’une croissance anémique, ayant déçu les attentes dues à la baisse du dollar et du baril de pétrole, que d’une drastique austérité prolongeant celle initiée par le précédent gouvernement péquiste. Comble de l’ironie, l’Ontario vient de déposer son propre budget qui annonce un nouveau déficit qui fera de cette province « la juridiction gouvernementale non centrale la plus endettée au monde » et ce malgré une reprise supérieure à celle québécoise comme le montre l’évolution de leur taux respectif de chômage depuis 2009.


Pour lire le texte complet :
Pour le tout marché

****************************


Manifestation mains rouges contre l’austérité budgétaire
Tourner en rond ou la brèche vers un Printemps 2016

Pas de justice sans justice fiscale
Album photo à https://plus.google.com/photos/116366727671854200972/albums/6254191064715601521

Ce fut une bien humble manifestation de 300 à 400 personnes qui inaugurait « 
la semaine d’action pour un meilleur partage de la richesse » de la Coalition mains rouges dont la thématique centrale est une réforme fiscale pour hausser de 10 milliards $ l’imposition par Québec des banques, des grandes entreprises et des contribuables fortunés. De la portion communautaire ressortaient les organisations logement, femme et handicapée et une absence étudiante. Environ le quart de la manifestation, une fois n’est pas coutume, était de composition syndicale CSN-APTS-pompiers mais sans la FSSS ou la FAE, les deux fédérations qui ont rejeté l’entente salariale entre le gouvernement et le front commun.


Pour lire le texte complet :
Tourner en rond ou la brèche vers un Printemps 2016

****************************


L’opposition à l’accord entre le gouvernement et le Front commun
Mobiliser à fond ou rester sur la clôture du post-mortem

Banderole Mains rouges 2


Suite au rejet de l’entente pourrie entre la direction du Front commun et le gouvernement par plus des deux tiers des déléguées de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) de la CSN, la plus importante composante du Front commun, le 22 décembre dernier, au même moment où la direction de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) représentant le tiers des enseignantes du primaire-secondaire faisait de même, il est devenu impossible pour qui se dit de gauche de ne pas la rejeter et la dénoncer. Pourtant la direction de Québec solidaire s’y refuse encore. Il a même fallu attendre le 12 janvier pour que la principale composante de l’aile gauche Solidaire, dont l’organe est Presse-toi-à-gauche, s’y résigne... mais est-ce vraiment le cas ?


Pour lire le texte complet :
Mobiliser à fond ou rester sur la clôture du post-mortem

****************************


Rejet de l’entente entre le gouvernement et le Front commun
Les bœufs sont lents mais la terre est... impatiente
Lutte commune - banderole


« Les bœufs sont lents mais la terre est patiente » aimait à dire le cinéaste et péquiste radical Pierre Falardeau. Étant donné le cul-de-sac de la stratégie interclasse du PQ qui a mené dans le mur toute une génération, on comprend qu’il ait invoqué la patience de la terre. Mais cette bonne vieille terre n’est plus patiente si jamais elle ne l’a été. La maladie de sa crise climatique qui en ses temps des Fêtes surgit un peu partout en événements extrêmes commande un puissant remède anti-hydrocarbures dans les plus brefs délais auquel se refuse, autrement qu’en belles paroles, la dite « communauté internationale ». La terre sociale québécoise et d’ailleurs, malade d’austérité, commande de toute urgence le remède d’une grève sociale.


Pour lire le texte complet :
Les bœufs sont lents mais la terre est... impatiente

****************************


Front commun, entente pourrie et lutte anti-austérité
À la gauche Solidaire de se grouiller le cul, maintenant

Passion et compression 09-12-2015 13-01-02

Comme on l’apprenait juste avant Noël, les déléguées de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) de la CSN, toutes catégories confondues y compris les infirmières de la FSSS contrairement à ce que Radio-Canada laissait comprendre, ont rejeté environ aux deux tiers l’entente négociée entre le Front commun et le gouvernement. On peut parier que les fondements de ce refus sont les bas salaires majoritairement des femmes et leurs conditions exécrables de travail. Même la direction de la FSSS ne recommandait pas de la ratifier malgré l’insistance de la direction de la CSN lors de la réunion. Hors Front commun, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) recommande aussi le rejet d’une proposition similaire. Et l’APTS, regroupant les techniciennes et professionnelles de la santé, reste insatisfaite de ce que lui propose le gouvernement au niveau sectoriel. Rien n’est donc joué. Environ le tiers des syndiquées du secteur public ne suit pas la cadence des directions syndicales à la remorque du gouvernement. Qui dit que les syndiquées des autres fédérations, constatant ce début de rébellion, ne s’y joindront pas.


Pour lire le texte complet :
À la gauche Solidaire de se grouiller le cul, maintenant

****************************


 À la veille d'une grève générale marquant un saut qualitatif
Le grand coup fourré de la haute direction du Front commun

La dictature démocratique 17-11-2015 12-12-47

Ça y est, la collusion du gouvernement Couillard et de la haute direction du Front commun vient de rentrer dans le corps d'une mobilisation naissante. Après le ratage du Printemps 2015, la mobilisation commençait à décoller et allait vers un saut qualitatif lors de la grève générale déjà votée pour les trois premiers jours de décembre. Pour ce faire, invitée par la partie patronale qui a bougé d'un demi-pas, la tête de la bureaucratie syndicale a fait un tarabiscoté salto arrière jetant de la poudre aux yeux dans ses propres rangs, ajoutant à la démobilisation de l'annulation de la grève générale, sans bien sûr l'accord d'aucune assemblée générale locale, régionale ou nationale, le tout en bombant le torse. Comme coup fourré, on ne fait pas mieux. Tout en s'insultant publiquement, les deux compères doivent trinquer derrière des portes closes... tout en craignant quelque peu la réaction de la base syndicale.

Pour lire le
texte complet :
Flottement du front commun