Quand le rejet de l’avortement fait le lit du néolibéralisme en perdition

Capture d’écran, le 2022-05-31 à 18.13.27


Depuis une génération, exactement depuis la crise économique dite asiatique de 1997, la crédibilité de l’idéologie néolibérale est en perte de vitesse. La grande crise de 2007-2009 boostée par celle pandémique en a définitivement consacré l’échec idéologique mais non la longévité pratique qui semble éternelle malgré qu’on ait alors cru sa fin advenue. Ce n’est pas non plus que sa performance économique, mesurée en termes étriqués de croissance du PIB, eut été mirobolante, même dans ces beaux jours, en comparaison de l’ère des dites « trente glorieuses » (1945-1975). En ces anciens temps bénis marqués par le début de la grande rupture écologique dont la conscience était masquée par la factice prospérité matérielle du chacun pour soi recroquevillant la solidarité tant ouvrière qu’humaine, le capitalisme triomphant pouvait en plus se draper de l’anticommunisme, confondu avec l’anti-stalinisme, pour fourvoyer prolétariat et humanité.


Pour lire le texte complet :

Quand le rejet de l’avortement fait le lit du néolibéralisme en perdition


Le mix québécois : racisme, français, austérité, climat, biodiversité
Un anticapitalisme émergeant qui annonce la convergence des luttes

Climat - On rate la cible


Le débat anglais lors des élections fédérales a débuté par la controversée question suivante : « Vous niez que le Québec ait des problèmes de racisme et pourtant vous défendez des pièces législatives comme les projets de loi 96 et 21 qui marginalisent les minorités religieuses, les anglophones et les allophones. Le Québec est reconnu comme une société distincte, mais pour ceux qui sont en dehors de la province, aidez-les, s’il vous plaît, à comprendre pourquoi votre parti appuie lui aussi ces lois discriminatoires. » ["You denied that Quebec has problems with racism yet you defend legislation such as bills (sic) 96 and 21, which marginalize religious minorities, anglophones and allophones. Quebec is recognized as a distinct society, but for those outside the province, please help them understand why your party also supports these discriminatory laws."] Selon un sondage, la majorité du Canada anglais a jugé la question correcte alors que celle du Québec la considérait comme du « Quebec bashing ».  Mais peu de gens ont questionné l’amalgame entre la loi 21 et le projet de loi 96.


Pour lire le texte complet :


Le mix québécois racisme français austérit, climat biodiversité - avec ajouts - 1

Campagne électorale canadienne 2019 dominée par la thématique du racisme
« Nouveau nationalisme » au Québec corrompant de racisme l'anti-fédéralisme

jagmeetsingh.ndpleader.princerupert


Une bonne partie de la militance de gauche du Canada anglais souligne que le racisme a été la thématique majeure de la campagne électorale fédérale. Ce thème a surgi inopinément pour se substituer à la question climatique du début de la campagne avant d'être tassée à la tout fin par la question du vote stratégique pour contrer un gouvernement minoritaire laquelle question n'agit plus cependant comme le repoussoir d'instabilité d'antan. C'est l'opinion d'International Socialist, principal organisation marxiste révolutionnaire du Canada anglais mais aussi de The Leap, l'aile marchante du mouvement écologiste politique du Canada anglais sous la gouverne du couple Noami Klein et Avi Lewis, proche mais critique du NPD.

Pour lire le texte complet :

Élections et racisme


Saison des budgets, hijab, luttes du taxi et d'ABI, campagne climat Solidaire
Les gouvernements Libéral et de la CAQ, des gouvernements centristes !!!


Couleur de ceux qu'on persécute


Éditoriaux et chroniques n'en ont que pour le « centrisme » des budgets fédéral et québécois. Évidemment on est toujours au centre ou à gauche par rapport à plus à droite que soi. En ce qui concerne les Conservateurs fédéraux, ils ont beau gueuler contre le petit déficit des Libéraux, il n'est pas si certain qu'en cette année pré-électorale ils auraient osé le supprimer étant donné leur défaite cuisante aux dernières élections suite à cette rigide politique néolibérale... imitée, croyez-le ou non, par le NPD qui en a chèrement payé le prix, laissant les seuls Libéraux à « gauche », et qui n'arrive toujours pas à s'en départager car lesté par un gouvernement NPD albertain résolument pro-pétrole et un gouvernement NPD britanico-colombien anti-oléoduc mais pro-gazoduc. Quant à la CAQ, on ne peut que la comparer à un parti fantôme à sa droite. Mais est-ce vraiment le cas que ces budgets soient si généreux ? Et reste à examine l'ensemble de l’œuvre car les budgets voguent sur une mer où souffle une bise carrément à droite. Au Québec, l'unilatérale campagne climat de Québec solidaire, lestée d'un Plan de transition capitaliste vert et d'un embrigadement verticaliste de la jeunesse, risque de lui faire rater le crucial rendez-vous avec le Front commun. Heureusement, grâce à sa militance allant à contre-courant, le parti a évité un vote de compromission avec le racisme, sauvant l'intégrité du programme.

Pour lire le texte complet :

Les gouvernements Libéral et de la CAQ, des gouvernements centristes !!!

****************************


Au Québec, lutte nationale enlisée dans un racisme qui s’ignore
Foire d’empoigne entre les partis pour qui fera le moins

Avec les sans papiers

Un récent sondage tente de mesurer le degré de xénophobie et de racisme des populations québécoise et canadienne. Difficile de nier l’existence de ces tares même à partir de perceptions subjectives qui minimisent le racisme systémique généré par le fonctionnement « normal » des rapports sociaux. Tout dépendant de la question posée, le sentiment anti-immigration peut aller du quart aux trois quarts, la fourchette de 40 à 50% étant la plus commune. Quand l’immigration est lié à la religion (et peut-être à la langue anglaise), le Québec se montre nettement plus frileux. On peut interpréter cette différence comme un acquis paradoxal de la Révolution tranquille dans le contexte de la lutte contre sa propre oppression nationale. Mais de 70 à 75% de la population pense au final positive l’apport de l’immigration. Comme quoi, il n’y a pas de quoi désespérer en autant qu’un coup de barre se décide.


Pour lire le texte complet :

La lutte anti-raciste s'enlise

****************************


Terrorisme à Québec
Racisme mâle «pure laine» et libération nationale en panne

Québec et racisme


Il est troublant que cet attentat terroriste, comme ceux de St-Jean-sur-Richelieu et d’Ottawa en 2014, aient mis en cause des terroristes mâles d’origine Québécois de souche. Évidemment, il faut tenir en compte que les victimes de 2017 sont non seulement plus nombreuses qu’en 2014 mais sont musulmanes, comme cela est vrai au niveau mondial, et non des membres de l’armée canadienne.

Pour lire le texte complet :
Terrorisme à Québec