La politique de l’immigration de la CAQ
Le populisme de gauche pour cacher celui de droite

Négos secteur public

Par une manœuvre communicationnelle de fausse réunion confidentielle on découvre que la CAQ, alias le Premier ministre, fait un pied-de-nez au Conseil du patronat, qui s’en voit fort offusqué, pour apparemment défendre une politique de haut salaire moyen en supprimant, au bénéfice des personnes bas-salariées, la compétition de leurs homologues immigrants sur le marché du travail en leur refusant l’entrée au Québec. Ainsi, le niveau ontarien en sera-t-il rattrapé plus vite. Évidemment, ce rattrapage salarial par le bas est l’affaire des entreprises qui doivent « revoir leurs politiques salariales […] sans néanmoins évoquer une hausse du salaire minimum. » ( Romain Schué, Pas d’immigration massive pour combler la pénurie de main-d’œuvre, dit Legault, Radio-Canada, 3/05/21)

Pour lire le texte complet :

La politique de l’immigration de la CAQ - ter



Avant la troisième vague, un budget racoleur qui masque sa réelle austérité
La totale démission climatique prépare le coup de Jarnac anti-syndical

CAQ austérité grève riposte


Maintenant qu'elle est une vérité de La Palice depuis qu'elle a commencé à se propager en Ontario et est devenue un fléau en France pendant qu'est repartie à la hausse la pandémie mondiale, particulièrement dans les pays dépendants privés de vaccins par l'âpreté du gain des grandes pharmaceutiques et par l'égoïsme national des pays impérialistes, le Premier ministre du Québec « 
constate ''le début d'une troisième vague'' au Québec ». Celle-ci est précipitée par la prédominance des variants significativement plus contagieux et mortels... et qui le deviendront de plus en plus le deviennent déjà par d'autres mutations en se propageant dans les pays pauvres sans vaccins avant de revenir comme un boomerang dans les pays impérialistes déjà vaccinés. Mais malgré les avertissements on ne peut plus clairs tant des branches scientifiques de Santé-Canada que de Santé-Québec à cet effet et en conséquence «pour ''des mesures plus strictes''' », comme bien d'autres gouvernements provinciaux le gouvernement du Québec prend la direction contraire. Il est aiguillonné en ce sens par des PME aux abois qu'il ne soutient pas suffisamment et par une base électorale libertaire voulant imposer la libre concurrence économique au domaine politique sans soucis de solidarité. Y contribue l'exaspération d'une population tannée par la politique du yo-yo afin de soi-disant sauver l'économie... au bénéfice des transnationales hyper rentables GAFAM, Tesla et Walmart par ailleurs tout à fait non québécoises.

Pour lire le texte complet :

Avant la troisième vague, un budget racoleur qui masque sa réelle austérité


Non à la CAQ qui veut diviser le prolétariat par la haine islamophobe
Participons aux manifs anti-CAQ
et préparons un Premier mai unitaire


Manif anti loi 21 communauté musulmane


Jusqu'ici les initiatives de mobilisation (pétition, manifestations) contre la loi sur les signes religieux de la CAQ émanent d'organisations liées surtout des communautés racisée et anglophone de Montréal où la majorité « de souche » est minoritaire. C'est à la fois normal et inquiétant. C'est normal car la communauté racisée est frappée directement pour certaines de ses composantes croyantes et indirectement par le message subliminal de compromission avec la nationalisme identitaire, particulièrement avec sa partie extrémiste. Ce nationalisme imbu de catho-laïcité avéré ou patrimonial, que la CAQ a su caché en retirant, contre sa position de toujours, le crucifix de l'Assemblée nationale, exploite l'héritage laïque bien de gauche de la Révolution tranquille. La faillibilité de l'entourloupette réside dans la comparaison entre la puissance idéologique et politique de l'Église catholique des années cinquante au Québec, et l'impuissance, la pauvreté et la stigmatisation de la très minoritaire religion musulmane dans le Québec d'aujourd'hui. La perception contraire nécessite de faire un amalgame trompeur avec sa force en Arabie saoudite ou en Iran ou en Algérie quitte à pousser jusqu'à l'amalgame djihadiste qui finit en crainte schizophrénique de l'invasion, et pour finir du « grand remplacement » qui dégénère en tuerie islamophobe.

Pour lire le texte complet :


Non à la CAQ qui veut diviser le prolétariat par la haine islamophobe

****************************

Réponse à des lectrices et lecteurs
Le débat stratégique concerne aussi Québec solidaire

Les fruits sont mûrs 03-avr-2014 15-32-42

1. ASSÉ et syndicats
2. La parenté stratégique PQ et Québec solidaire
3. Convergence entre le PQ et la CAQ
4. Parti parfait ou anticapitalistes conséquents



Pour lire le texte complet :
Le débat stratégique concerne aussi Québec solidaire